Sin categoría

Khajuraho

Visiter Khajuraho : la ville des temples érotiques

Khajuraho est une petite ville de la région de MadhyaPradesh, au sud-est d’Orchha. Ville, parmi tant d’autres en Inde, qui serait restée anonyme et inconnue du monde entier si les célèbres temples n’avaient pas vu le jour.

Les temples de Khajuraho sont mondialement connus et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ils se dressent aux abords d’un petit village de campagne. C’est sous la dynastie des Chandella, entre environ 950 et 1050 ans que 85 temples ont été construits. Mais seuls 22 monuments ont traversés les siècles dans un état de conservation remarquable pour certains car isolés et perdus dans l’oubli.Khajuraho fut la deuxième capitale des Chandella, qui connurent leur apogée entre 910 et 1050 ans. Les Chandella sont d’origine Rajpoute. Ils étaient en majorité de religion hindoue et peu Jaïn. Puis ils furent détrônés et leur royaume annexé par le Sultanat de Delhi.Avant la construction des temples, il existait des monastères Bouddhistes sur ces mêmes lieux.La plupart des temples hindous ont été détruits par les armées du Sultanat de Delhi au Xème siècle.Enfouis dans la jungle, ces temples fut découverts au XIXème par les Britanniques. Pendant des siècles, ils ont été sauvegardés sous une luxuriante végétation.Les temples de Khajuraho  sont dédiés aux dieux de la religion hindoue et Jaïn.

Suggestion d’itinéraire avec Khajuraho : Rajasthan avec Taj Mahal et Bénarès: 16 Jours

Il existe deux groupes d’édifice :

Le groupe Ouest qui est le plus important, avec les temples de Mantangeshvara, de Laskshmana, de Chitragupta, de Vishana.

Le groupe Est : se compose surtout de temples Jaïns, près du vieux village, avec les temples d’Adinath, de Parshvanath, de Shantinath.

Le groupe sud : aussi près du vieux village, moins fréquenté, avec les temples de Chaturbhuya et de Duladeo.

Généralement, les touristes commencent par visiter le plus important site, à l’Ouest avec le Temple de Lakshmana qui se situe près de l’entrée (à gauche), dédié au dieu Vichnou. Tous les temples sont construits sur les mêmes bases de structure architecturale. D’une grande complexité, ils sont bâtis sur une vaste plateforme ou terrasse.

Ils se composent en 4 parties :

La partie antérieure constitue le Mandapa, salle à piliers composée d’une plateforme pour les danseuses et plus bas,  de deux marches de chaque côté pour les musiciens, la partie centrale et postérieure, la plus sacrée se compose d’une pièce épurée dont l’accès est interdit sauf aux prêtres, la Cella (Garbha-griha) où trône la statue du dieu.On pénètre à l’intérieur par un escalier dont la dernière marche représente la lune entourée de deux arabesques. Le visiteur doit se déchausser pour entrer dans un temple. On y pénètre toujours par le côté gauche, dans le sens des aiguilles d’une montre. Il est possible de photographier le dieu à l’intérieur lorsque le temple n’est plus en activité. Dans le cas contraire, c’est interdit.Ce n’est pas le cas des temples de Khajuraho. Les quatre parties des sanctuaires représentent les différentes parties de la vie terrestre : La naissance, l’enfance et l’adolescence, la vie d’adulte et familiale jusqu’à la mort… Le Nirvâna.

À l’extérieur du temple, l’homme joui  d’une vie matérielle. Lorsqu’il se présente devant le dieu, son âme doit être légère et pure, loin du monde matériel.Au-dessus de la Cella, se dresse la tour principale, la shikhara. Le temple dédié à Vichnou (le conservateur, qui veille à l’équilibre…) a neuf réincarnations, le poisson, la tortue, le sanglier, la créature mi-homme mi-lion …Bouddha jusqu’à la dixième, Kalki. En face du temple de Lakshmana, le temple de Varaha surplombée d’une terrasse avec une sculpture qui représente Vichnou sous la forme du sanglier gravée de plusieurs dieux et déesses.

À l’extérieur, à gauche, le temple de Matangeshvar qui est en activité. Des prêtres officient des rituels dans la tradition. Il est conseillé de s’y rendre en fin de journée.

À l’extérieur, les temples sont sculptés avec un souci du détail et d’authenticité époustouflant tant l’expression des visages et des postures rendent vivantes les différentes fresques. Sculptées dans le grès, elles représentent les dieux, les déesses, des nymphes célestes, des animaux, des hommes et des femmes dans des scènes de la vie quotidienne jusqu’à leur intimité que témoignent ces bas-reliefs érotiques. Ces scènes érotiques ne représentent que 4% des sculptures alors qu’ils ont fait en partie la célébrité des temples de Khajuraho. Leur découverte a scandalisé au XIXème.

Les bas-reliefs érotiques des temples représenteraient 85 postures du Kama Sutra, avec l’expression du désir et de la libido par ces couples sculptés dans la pierre.On observe une succession de fresques avec à la base des visages de démons pour chasser le mauvais œil, des éléphants, des dromadaires témoignant d’échanges commerciaux, des danseuses et des musiciens, des guerriers, des scènes de jugement de prisonniers, le quotidien des gens de l’époque, des scènes symboliques…Les temples sont sculptés jusqu’au sommet  des tours pour former de la dentelle de pierre. Les sculpteurs se sont inspirés des montagnes de l’Himalaya. S’élever, se rapprocher au plus près du ciel et des dieux.Les artistes de l’époque ont atteint la perfection de l’art. Le grès venait de carrières à 45 km de Khajuraho et était acheminé jusqu’au site par bloc. Les pierres étaient d’abord sculptées une par une avant d’être emboîtées pour former le temple de sa plateforme au sommet. Les artisans utilisaient une technique particulière pour ajuster les blocs pour consolider l’édifice.Il est estimé qu’il a fallu environ 20 années pour construire un temple  et 20000 hommes : ouvriers, sculpteurs, artisans, artistes, ingénieurs, architectes…Dans le groupe Ouest, les temples hindous sont dédiés aux dieux Vishnu, Shiva, … et à la déesse Cali.

À l’est, ce sont des temples Jaïns avec une moins grande profusion des détails, des bas-reliefs, des sculptures et des ornements.

Les temples sont ouverts du lever au coucher du soleil. L’entrée est payante à raison de 500 roupies par personne pour la partie ouest.

L’entrée des temples à l’Est est gratuite. Ils sont dissimulés dans la campagne de Khajuraho.Les visiter tôt le matin ou en fin d’après-midi est agréable et la luminosité est meilleure. Sur le trajet, on découvre les scènes de la vie quotidienne des habitants, en traversant les champs et les petits villages. Fin mars, début avril, c’est la période des moissons. Ne pas hésiter à s’arrêter et prendre le temps  pour ces moments inoubliables.

Un festival hindou se passe pendant le mois de mars pendant les fêtes religieuses ou les plus grands danseurs classiques indiens se produisent sur la plateforme du plus grand temple – KandariyaMahadeva, le Temple dédié à Shiva.

Les temples hindous de Khajuraho sont bâtis d’Est (l’entrée) en Ouest (le sanctuaire du dieu) et sont entourés de quatre sanctuaires aux quatre coins représentants les quatre éléments de la vie, l’eau, la terre, l’air et le feu. De chaque côté, deux fenêtres pour éclairer le temple.

Au Solstice d’été, les rayons du soleil pénètrent par la porte du temple pour refléter la plateforme de la salle hypostyle pour éclairer l’intérieur du sanctuaire du dieu hindou. Pour évacuer les eaux de pluie, les ingénieurs ont élaboré un système d’écoulement avec une gorgone et une inclinaison des sols de sorte que l’eau aille vers la direction du Gange, le fleuve sacré.

EXCURSION VERS PANNA

Pour les amoureux de nature, à environ 57 km de Khajuraho, le MadhyaPradesh (signifiant “terre du milieu”) offre l’occasion d’observer les tigres dans le parc national de Panna, doté d’une faune abondante pour découvrir les antilopes, les cerfs indiens (le Sambar) les crocodiles, les loups, les hyènes et autres espèces grâce au climat tropical.La période d’été est la meilleure pour observer la faune et l’hiver pour profiter des températures plus clémentes.Pour les amateurs d’oiseaux, une réserve ornithologique accueille quelques 200 espèces en comprenant les oiseaux migrateurs.

Des safaris sont organisés en 4×4.

Contacter notre agence pour organiser votre excursion dans la réserve de Panna ainsi que votre séjour.

Quelques informations importantes sur l’Inde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *